Jean-Luc Gleyze, lors ce sa conférence de presse de rentrée de ce matin, a appelé à un grand rassemblement contre le projet de métropolisation samedi 13 octobre à l'immeuble Gironde à Bordeaux - Mériadeck - Photo © Stéphan Foltier pour ECOBUZZ

Jean-Luc Gleyze appelle à un grand lancement de mouvement anti-projet de métropolisation samedi 13 octobre à 11h

Suivez-nous, partagez et likez SVP !

L’actualité rattrape la traditionnelle conférence de presse de rentrée du département de la Gironde : le projet de métropolisation, lancé par 5 présidents de métropoles françaises, dont Alain Juppé pour Bordeaux il y a 6 jours sur le modèle lyonnais, fait monter au créneau particulièrement ce matin le président Jean-Luc Gleyze, avec le soutien de nombreux élus locaux, départementaux et même nationaux. Un appel à une très forte mobilisation a été lancé ce matin, pour un rassemblement à l’immeuble Gironde samedi 13 octobre prochain, à 11h.

Avec le soutien de nombreux élus locaux, régionaux et nationaux, tels que Gérard César, président de l’association des maires de Gironde, Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-Maritime et de l’Assemblée des départements de France, Alain Rousset, président de la Région Aquitaine, Anlain Anziani, sénateur-maire de Mérignac, Jacques Breillat au nom du groupe d’opposition LR pour la Gironde, le président du département de la Gironde a appelé ce matin à un grand

[bsa_pro_ma_space id="37" type="space" url="https://combuzz.fr/api/" secure="93521cd5eec5f535bae3854c9f7618a558a8a239"]
Conférence de presse de rentrée de Jean-Luc Gleyze, et appel à un grand rassemblement contre le projet de métropolisation - Photo © Stéphan Foltier pour ECOBUZZ
Conférence de presse de rentrée de Jean-Luc Gleyze, et appel à un grand rassemblement contre le projet de métropolisation – Photo © Stéphan Foltier pour ECOBUZZ

rassemblement samedi 13 octobre à 11h à l’immeuble Gironde (Bordeaux – quartier Mériadeck), pour lancer un mouvement anti-projet de métropolisation.  » Un peu dans la déclinaison de l’appel lancé par Marseille « , a t-il rajouté, tout en appuyant son indignation sur la situation :  » Il y a donc une volonté d’absorption des compétences des départements sur les zones métropolitaines (…) Par extension, on voit bien que ce qu’on veut faire avec ce projet, c’est d’opposer la ville et le rural, et à terme, provoquer la disparition des Départements ! « . La vieille querelle basée sur cette idée politique de supprimer cette strate institutionnelle reviendrait donc sur le tapis, comme fond de polémique et stratégie à long terme. Et il argumente une déclaration qu’il prête à Edouard Philippe lors d’un congrès en 2017 :  » le modèle Lyonnais (de métropolisation, NDLR) n’est pas applicable à Bordeaux (…) et d’ailleurs, dans son discours lors d’un congrès de l’ADP  en 2017, le Premier ministre Edouard Philippe avait bien dit que ‘ ce qui a pu prendre forme à Lyon ne peut pas forcément prendre forme à Marseille ou à Bordeaux ‘ « .

A ce jour, les 5 départements des Alpes-Maritimes, de Loire-Atlantique, du Nord, de Haute-Garonne et de la Gironde n’ont toujours reçu aucune réponse quant à leur demande de rendez-vous avec le président de la République, envoyée le 10 septembre.  » Ca serait un passage en force sans

Jean-Luc Gleyze, lors ce sa conférence de presse de rentrée de ce matin, a appelé à un grand rassemblement contre le projet de métropolisation samedi 13 octobre à l'immeuble Gironde à Bordeaux - Mériadeck - Photo © Stéphan Foltier pour ECOBUZZ
Jean-Luc Gleyze, lors ce sa conférence de presse de rentrée de ce matin, a appelé à un grand rassemblement contre le projet de métropolisation samedi 13 octobre à l’immeuble Gironde à Bordeaux – Mériadeck – Photo © Stéphan Foltier pour ECOBUZZ

précédent ! «  s’étrangle Jean-Luc Gleyze, assénant  » Emmanuel Macron, c’est une main de fer du libéralisme économique dans un gant de velours de la démocratie « , tout en pointant du doigt un paradoxe entre unité et proximité du territoire et de ses problématiques de services du quotidien et des déplacements (crèches, collèges, MDPH – Maison départementale des personnes handicapées, SIDS – services départementaux d’incendie et de secours…), qui, en cas de  » métropolisation « , pourraient être divisés en 2 services de zones,  » des doublons « , aux moyens différents et donc à 2 vitesses et 2 efficacités différentes, entre zones urbaines et zone rurales. Et par extension, les problèmes de cohésion du territoire et de la vie associative, les droits de mutation, le foncier bâti, les CVAE… et la réforme fiscale en cours.

Jean-Luc Gleyze ne compte pas lâcher le morceau, et va interpeller les parlementaires, tous les élus locaux de la Gironde, et compte bien ne pas en rester là et démultiplier les soutiens d’opposants au projet.  » Je ne suis pas un Gaulois réfractaire, mais un Girondin farouche « . Un combat aux ramifications multiples et aux enjeux nationaux forts semble donc s’engager.

Rappelons que le département de la Gironde, c’est un plan Collèges de 117 collèges d’ici 2024 (105 actuellement, avec un budget départemental de 120 millions d’€ annuel) pour un budget total de 500 millions d’€, 58 000 repas servis par jour (50 millions d’€ de budget par an), et le plan HautMéga pour fournir le très haut débit dans tout le département (116 millions d’€ du Département sur un budget global de 650 millions, lancé le 21 septembre dernier), entre autre grands chantiers (tous les grands projets du Département de la Gironde en cliquant ici).

 

Suivez-nous, partagez et likez SVP !

Stéphan Foltier

Stéphan Foltier, fondateur et directeur de la publication du Web média ECOBUZZ - www.ecobuzz.fr

Laisser un commentaire